Vendange 2020
Vendange 2019
Vendange 2018
Vendange 2017
Vendange 2016
Vendange 2015
Vendange 2014
Vendange 2013
Vendange 2012
Vendange 2011

VENDANGE 2018

LA NORMALITÉ DEVIENT UNE SINGULARITÉ

NUMÉRO DE RÉCOLTE 35.

Chers Amis, 

Lorsqu’en hiver il neige, le printemps est doux, avec des matinées fraîches et parfumées, des après-midis ensoleillés et en fin de journée, quelques gouttes de pluie qui te surprennent lorsque tu te trouves au milieu des vignes.

Quand l’été est chaud, mais avec quelques averses nocturnes qui rafraîchissent, les hommes et les plantes retrouvent leur énergie.

Cela devrait être la normalité, mais nous serions alors au paradis sans nous en rendre compte. Donc, vive la singularité, vive l’inattendu qui nous met à dure épreuve et nous permet de profiter de l’équilibre, quand nous avons la chance de le trouver.

Après avoir qualifié 2014, 2015 et 2017 de vendanges extraordinaires du fait de leurs anomalies, 2018 s’est révélé être une belle course, avec sa brise du matin, son ciel dégagé et son air vif.

La récolte 2018 a marqué un passage important, la conversion biologique de la totalité de nos 35 ha.

Je ne vous cache pas mes perplexités initiales, malgré mes 20 années de gestion durable des vignobles sans utilisation d’herbicides et avec un usage minimum de produits de synthèse pour le contrôle de l’oïdium et du mildiou.

Un gros engagement au niveau de la vigne : ébourgeonnage, défoliation dans les rangs exposés au nord, éclaircie sanitaire là où nécessaire.

Grâce à nos collaborateurs qui ont cru en cette nouvelle philosophie d’entreprise, nous avons obtenu du raisin sain, de bel aspect et bon.
Je ne peux donc qu’exprimer ma profonde satisfaction pour le travail réalisé et surtout pour le résultat obtenu.

Fin juillet, un léger stress hydrique sur les crêtes, rapidement compensé par quelques pluies légères de la mi-août. Septembre ensoleillé avec des températures qui baissaient considérablement pendant la nuit, contribuant à développer la partie contenant les terpènes et préservant l’acidité et le parfum du fruit.

Et finalement, après des années de vaches maigres avec une production très basse, des vendages équilibrées, tant d’un point de vue qualitatif que quantitatif.

VIVE LA SINGULARITÉ!

Mauro Sirri