Vendange 2020
Vendange 2019
Vendange 2018
Vendange 2017
Vendange 2016
Vendange 2015
Vendange 2014
Vendange 2013
Vendange 2012
Vendange 2011

VENDANGE 2020

 » SEUL EST VAINCU CELUI QUI RENONCE « 

Nos vendanges Numéro 56 –Vendanges Numéro 37 de MAURO SIRRI

Chers amis,

Jamais je n’aurais imaginé devoir me souvenir de vendanges comme celles de 2020, non pas tant pour les aspects agronomiques ou pour les bizarreries climatiques auxquelles nous sommes soumis que pour l’expérience qui nous a catapultés dans une vision du monde TAOÏSTE :

 » TOUS SOUS UN MÊME CIEL « 

De l’Orient à l’Occident, du Nord au Sud, des métropoles aux campagnes, nous avons été frappés par un ennemi invisible et perfide, allant jusqu’à se cacher dans le corps des personnes les plus proches et les plus chères. Les cicatrices qui resteront dans nos esprits et dans l’économie seront nos compagnons de vie pendant des années.

Durant la période de confinement, j’ai réalisé la chance d’avoir des beaux VIGNOBLES où pouvoir courir et mieux évaluer les conditions pédoclimatiques :

MAESTRINA, face à la mer, avec les vents froids qui soufflent du nord/nord-est le matin, recouvert de marguerites et de fleurs sauvages jaunes au printemps ;
CELLAIMO où, au coucher du soleil, le « Spungone » se teinte de rouge et l’ombre des vignobles de la Maestrina se détache à l’horizon ;
MASSA, surplombant la rivière Savio, l’aube y arrivant en premier et où une douce chaleur réchauffe notre âme et nous remonte le moral, même durant les rudes journées d’hiver ;
FRATTA, le plus sauvage, le plus difficile, avec des pentes de 15 à 20 %, où, au coucher du soleil, vous apercevez, ardente, la Forteresse de Bertinoro. Vous pouvez croiser ici des coureurs infatigables, des chevreuils, des porcs-épics et observer des traces fréquentes laissées par d’autres ongulés qui peuplent les Apennins.

Heureusement, la nature continue son cycle, insouciante des problèmes qui affligent l’être humain, se réappropriant peut-être les espaces qui lui ont été dérobés.

Chemin faisant, nous sommes donc arrivés aux vendanges 2020, ponctuelles comme chaque année.

Un printemps doux, avec peu de précipitations, le bourgeonnement commençant la deuxième semaine d’avril, un été chaud le jour et tempéré la nuit, avec des pluies suffisantes. Des conditions climatiques qui nous ont amenés à la récolte de la troisième semaine d’août avec le Chardonnay, pour poursuivre avec l’Albana, le Trebbiano, le Sangiovese et enfin le Pagadebit.

2020 décrète également la fin de la période de conversion Bio avec la certification des raisins et du vin.

Ainsi, en plus de la qualité qui a toujours distingué notre production, nous aurons le plaisir de vous proposer des vins certifiés bio et une image renouvelée.

 » SEUL EST VAINCU CELUI QUI RENONCE « 
Mauro Sirri